IMG_1275.jpg

moonwalk 

réalisé par maureen castera  

sur une musique de Miki bangs  

 

 

Cadrage &  Montage Maureen Castera  

Décors & Costumes Maureen Castera et Agence Double  

Effets Spéciaux Arnaud Touyarou 

Mapping Leopold Fernandez 

Avec Joy Boutines  

moonwalk

Réalisation Maureen Castera 

Musique de Miki Bangs

Décors & Costumes : Maureen Castera & AgenceDouble

Chef opérateur : Maureen Castera 

Montage : Maureen Castera 

Effets Spéciaux : Arnaud Touyarou

Mapping : Léopold Fernandez

Personnage féminin : Joy Boutines 

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/10

MOONWALK est interprété par Miki Bangs, artiste Pop Bordelais, ce titre est issu de l’album Chocolatine, ce morceau est une ode à l’amour.

Moonwalk est aquatique, mélancolique, il y a tout ce qu’on a pas pu se dire, tout l’amour à transmettre baignant dans l’instinct du sauveur.

Dans Moonwalk il y a ce lien à la nature, à l'eau et au desert, ce lien au cycle jour, nuit, ce lien aux vivants et à la mort.
Ce morceau est connecté à nos projections mentale, à nos interprétations, nos doutes tout comme notre rapport à la nature, que l’on rêve, que l’on traverse, que l’on subit.

Ainsi l’amour et la nature se retrouvent entre mêlées comme deux fils qui tiennent notre génération de trentenaire et dont le défie est de tout remettre en questions, dans le but d’arranger l’irréparable, de sauver le monde. 

Compte Instagram de Miki Bangs : https://www.instagram.com/miki.bangs/?hl=fr

Création Avril 2021 

les chaines d'info

Réalisation Arnaud Touyarou

Musique d'Oslo Tropique 

Décors & Costumes : Maureen Castera

Chef opérateur : Robin Brisset

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/12

LES CHAINES D'INFO  est un clip réalisé par Arnaud Touyarou, pour le groupe de musique Oslo Tropique. Ce clip raconte la campagne électorale d'un personnage politique qui prend l'apparence d'une série de personnalités de la scène politique française. Il est provocateur, vicieux, faussement sympathique et clairement antipathique. 

Il s'agissait de chercher différents lieux représentant la journée de ce protagoniste, qui sort d'un haut lieux de l'administration pour aller faire campagne dans la rue, multipliant ces interactions douteuses avec les citoyens et qui fini finalement dans une sorte de lieu secret pour y retrouver les membres de sa cabale et jouer avec le monde. 

Ensuite est venu le travail de décoration qui résidait dans l'habillage de la rue et de l'endroit secret mais aussi la recherche des accessoires et des costumes pour tous les personnages intervenants en tant que figurants. 

 

Compte Instagram d'Oslo Tropique : https://www.instagram.com/oslo_tropique/

Création Mars  2021 

barbara

Réalisation Arnaud Touyarou

Musique d'Oslo Tropique 

Décors & Costumes : Maureen Castera

Chef opérateur : Robin Brisset

Barbara : Cassandre Guingand

L'homme : Matthieu Vieillard

Capture d’écran 2022-01-19 à 20.38.47
Capture d’écran 2022-01-19 à 20.38.47

press to zoom
IMG_2672
IMG_2672

press to zoom
Capture d’écran 2022-01-19 à 20.36.25
Capture d’écran 2022-01-19 à 20.36.25

press to zoom
Capture d’écran 2022-01-19 à 20.38.47
Capture d’écran 2022-01-19 à 20.38.47

press to zoom
1/9

BARBARA  est un clip réalisé par Arnaud Touyarou, pour le groupe de musique Oslo Tropique. Barbara c'est le nom d'une femme qui devient un souvenir, celui d'un homme perdu dans l'espace et le temps que la réalité augmenté a rendu fou. Arnaud Touyarou met en parallèle la première guerre mondiale, qui a conditionné l'humain a n'être qu'une arme, "de la chair à canon", à l'homme du XXI ème siècle plongé dans les univers VR d'une grande violence où il cherche a ressentir l'adrénaline et perd finalement le chemin de sa réalité .

Il s'agissait de créer deux univers radicalement différent, l'un plutôt intemporelle, féminin,  en rouge et sépia. Et l'autre futuriste, immersif et conceptuel. 

Compte Instagram d'Oslo Tropique : https://www.instagram.com/oslo_tropique/

Création Novembre  2021 

wonderland

Réalisation Joy Boutines

Issu de l'EP " Dreaming Awake" de J-Silk

Montage Joy Boutines

Décoration & Accessoires Maureen Castera 

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/8

 WONDERLAND  est un clip réalisé par Joy Boutines, pour le groupe bordelais J-Silk. Afin de créer cet univers onirique inspiré de son story board, elle m'a demandé de réaliser ce décor nuageux, fleuris ou la nature pénètre les espaces habités comme une invitation à la rejoindre. Le travaille de Joy Boutines emprunt de poésie m'a aussi permise de fabriquer un bijoux pour la première fois que vous verrez dans ce petit album. 

Compte Instagram Joy Boutines : https://www.instagram.com/jocknjoy/

Compte Instagram de J-Silk : jsilk_official

Création Juillet  2021 

endless love

Auto-Production 

Réalisation Maureen Castera

issu de  EP Bewitch de Victor Newman

Montage et post-prod de Maureen Castera

Avec Carole Achard Danseur et Jordan Faria

Costumes de r_eve_r

Graphisme de Saint Loric 

press to zoom
Jordan Faria
Jordan Faria

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/7

ENDLESS LOVE  est un clip réalisé dans le désert des Bardenas au Nord de l'Espagne pour Victor Newman un artiste de la scène électro-bordelaise.  

Ce morceau m'a donné l'occasion d'illustrer une sorte de rencontre cosmique, à base de landscape, de danse et de colorie rose dorée. Dans cette mise en scène poético-romantique j'ai cherché la sensibilité et le contact entre ce que génère l'image comme sensation et le spectateur. 

 

https://www.youtube.com/watch?v=cJ0SOvWTdKU

https://www.instagram.com/r_eve_r_/

https://www.instagram.com/aleystertrolley/

https://victornewmanmusic.bandcamp.com/album/bewitched-ep

Création Juin  2021 

BÊTE NOIRE 

Production Nun'Prod

Réalisation Jeremy Trellu
Chef Opérateur Elie Deplit

Ingénieur Son Pierre Caron
Décoration Maureen Castera et Léopold Fernandez
Bande Son  Steve Pinet

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/7

BÊTE NOIRE est un polar sombre teinté de jazz.

 Il nous plonge au cœur d'un drame personnel, où David Henin, ex-flic au passé sulfureux devenu trompettiste de renommée, est forcé d'affronter son passé et de reprendre du service.

Alors qu’il présente son nouvel album dans l’un des plus mythiques club de jazz Parisien, il apprend que sa filleule Léna, sept ans, est portée disparue depuis trois jours à Combleux près d’Orléans.

 Le sourire angélique de la jeune fille plaqué dans tous les médias, David Henin est abattu et touché en plein cœur. Cela fait cinq ans qu’il n’est pas rentré chez lui, là où les gendarmes, médias et curieux sont à la recherche du moindre indice et d’une première piste.

 Détruit par la mort accidentelle de son fils et en quête de rédemption, David Henin est porté par la violence qui l’habite et son instinct de flic. Il va prendre les devants et risquer sa vie pour retrouver Léna.

https://betenoireprod.wixsite.com/lefilm

Création Mars 2020 - Sortie fin 2020

CHAMBRES 

De Philippe Minyana 
Mis en scène par Ingrid Bellut 
Scénographie de Maureen Castera 
Musique de  Joel Simon
Avec le soutien des Ateliers Médicis
 

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/10

L’identité du «banc» est plusieurs choses : le banc des accusés, le banc public. Ce banc sur lequel un corps entier peut tenir sans dépasser.

Ce banc témoin d’histoires ne faisant que passer.

L’esthétique épurée, dans l’alternance de métal et de bois est une référence à l’Arte Povera, un art qui joue avec le temps, le changement et le minimalisme.
C’est dans le choix des matériaux et la disproportion du dossier «qu’un banc» devient «le banc» celui qui accueillera des histoires qui lui ressemblent.
C’est ainsi que s’est imposée cette «machine à jouer», ce dispositif constituant un petit théâtre à lui tout seul.

The identity of the «bench» is several things: the dock, the public bench. This bench on which a whole body can hold without exceeding. 
This bench witness of stories who only passing. The pure esthetics, in this alternation of metal and wood are a reference to the arte povera. 
It 's in the choice of materials and the disproportion of the backrest that "a bench"  becomes  "the bench" the one who tells us stories who looks like him. 

This is the way and the form of "this machine to play" takes, this space project is establishing like a small theater to himself.

Durée 60 min
Création 2017-2018

 

LE WAGON-LIT 

avec la Compagnie Nom’na 
& Le Centre Culturel Paul Eluard 
Direction artistique de Catherine Riboli
Scénographie de Maureen Castera

Construction et Régie Cyril Monteil
 

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/9

En Juin 2016, la compagnie Nom’na de Catherine Riboli collabore avec le Centre Culturel Paul Eluard de Sarlat sur un projet d’ouverture et d’accessibilité à l’art vivant et à

la littérature. J’ai imaginé une installation dans laquelle les comédiens de la compagnie viennent lire des textes aux Sarladais.

Ce dispositif est un «cadre» qui sert à accueillir le spectateur dans une dimension sensorielle en synchronicité avec l’expérience de la lecture.

In June 2016, Nom’na Compagny of Catherine Riboli collaborates with the Culturel Center of Sarlat, on an open project of accessibility to Living Art and littératury.
I imagined an installation where the actors of the compagny will come  in this structure to read some chosing text to the citizen of Sarlat. 

This installation is a «framework» who welcome the  spectator into a  sensory dimension who is react in  syncronicity with the reading experience.

 

Installation sur la journée

Installation during the day 

Création 2016-2017

http://www.sarlat-centreculturel.fr/mais-aussi/residences
 

QUAND MA PEAU 
COMMENCERA

A S’EFFACER...
avec la Cie Camera Obscura
en partenariat avec l’Atelier des Marches
Mise en scène d’Antoine Marchand
Scénographie Maureen Castera
Interprétation Ingrid Bellut&Marjorie Stoker

 

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/5

L’idée de cette scénographie est de travailler sur les sensations visuelles dans l’alternance du flou et du net selon les différents plans (allant de l'avant scène,au centre puis au fond de scène) en association avec le cheminement dramaturgique établi. Cela permet de créer une temporalité mais aussi de travailler sur l’effet d’apparition et de disparition.
La matière plastique, sa transparence, sa brillance, son effet aseptisé est devenu un élément esthétique évident. En effet le "plastique" permet au spectateur de faire des suppositions de lieux: un chantier, un hôpital, un endroit abandonné.  Le code couleur noir et blanc, lui, se contente de découper les silhouettes et met en avant certains éléments de jeu. Quant au rouge, seule couleur du spectacle, il devient un symbole, celui du corps négation. 

The idea of this stage project is to work on the visual sensations in the alternation of blur and clear effect according to the plans ( on the front and in the back of the stage) in complementarity with the dramaturgic progress establishes. It allows to create a temporality and evoking the effect of appearance and disappearance.

The plastic, its transparency, its shine, its disinfected effect became an esthetic obvious element. Indeed the "plastic" allows the spectator to make suppositions of places: a construction site, a hospital, an abandoned place. The black and white color code contents to cut silhouettes and puts forward certain elements of play. The red is the only color of the show and it becomes a symbol to translate the body negation.

Durée 40 min 

Création 2016-2017

http://ciecameraobscura.wixsite.com

maureencastera@gmail.com

maureencastera.com

Création artistique relevant

des arts plastiques

SIRET 83848910200023

Espace 29 

29 rue Fernand Marin 

33000 Bordeaux 

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon